Cochonfucius == Confucius Huit Défenses == Hoc est Porcus

english

Cochonfucius

Cochonfucius est un fan du WebCounter.
au Webcounter
depuis le 29-1-02.







        Cochonfucius (孔八戒) est le fruit de l'union, hélas contraire aux décrets du Ciel, entre le porc bouddhiste (猪八戒) du Voyage en Occident où il accomplit des exploits burlesques, et le sage moraliste (孔子). On le trouvait jadis vers vingt heures à la taverne de Cluny au quartier latin, ou en mille autres lieux. D'un jardin assombri lui parviennent des propos impliquant des ce sont les imprécations d'un moine solitaire.

Quant à sa production artistique, après des des commencements scabreux, ou même quelque chose de pire encore, notre héros, tel un diable travesti en ermite, ne s'intéresse plus qu'à des fables instructives, ou à d'autres sujets innocents, comme les langues exotiques, les bracelets magiques, les textes sobieszczanskiens ou encore les pictagores berthelinesques, ou même des histoires de hannetons calligraphes.

Il ne sait pas quoi penser de la chanson de la colonie, et encore moins des couplets du gyrovague. Il peut rester soixante trimestres sans trop savoir quoi faire, à part composer des sonnets mélancoliques, s'entretenir avec Yake Lakang et observer des moulins à prière.

Parfois il dort en plein jour, et fait d'étranges rêves de renard, parfois il revit son passé lointain ; il essaie d'argumenter avec une grenouille volante, il se perd dans une ville familière, puis joue aux échecs sur un hexagone tricolore.

Il apprécie une dose de non-sens joyeux ; il assiste occasionnellement aux réunions du groupe de travail   STP   à Paris ou à celles de la savante Odile et, quand il n'a vraiment rien d'autre à faire, il écoute les conversations entre Philémon et Anatole, ou se promène dans les jardins de Wexler le bon mentor, ou parmi les habitants de l'Ouest et leurs animaux de compagnie innombrables.

Les jours de pluie sont parfois pleins de tels bavardages oiseux, de ceux de Megahal et d'une figure pittoresque dont le nom est Eliza (en hommage à Bernard Shaw), sauf s'il vous plaît mieux de vagabonder à Bordeaux et dans les parages, ou de rêver parmi les images hétéroclites.